L’enseignement de spécialité : Sciences économiques et sociales (SES)

 

Enseignants : M. Sireni (coordonnateur de discipline), Mme Marcellesi, Mme Branca, Mme Ferrari.

Les sciences économiques et sociales reposent sur trois disciplines scientifiques : science économique, sociologie et science politique.

Quelle formation ? Quelles acquisitions ?

L’enseignement de spécialité SES permet aux élèves de se former :
■ Par l’approfondissement de la maitrise de compétences transversales : mobilisation de connaissances, analyse de documents variés, construction d’une argumentation, exercice du sens
critique, maîtrise de la langue écrite et orale.
■ Par l’acquisition de modes de raisonnement scientifiques ;
■ Par l’acquisition des concepts, méthodes et problématiques essentiels de la science économique, de la sociologie et de la science politique ;
■ Par l’étude d’objets appréhendés grâce aux regards croisés de la science économique, la sociologie et la science politique.

Les sciences économiques et sociales aident ainsi les élèves à mieux comprendre les phénomènes économiques et sociaux contemporains et à participer au débat public de façon éclairée. Les programmes de l’enseignement de spécialité en SES prolongent et approfondissent les thèmes abordés en classe de seconde :

■ Étudier les concepts et méthodes de raisonnement fondamentaux de la science économique, la sociologie et la science politique
■ Appréhender des phénomènes plus complexes.

Quels sont les thèmes étudiés ?

En Science économique, par exemple :
■ Comment les marchés fonctionnent-ils ?
■ Quelles sont les défaillances du marché ?
■ Comment les agents économiques se financent-ils ?
■ Qu’est-ce que la monnaie et comment est-elle créée ?

En Sociologie et science politique, par exemple :
■ Comment expliquer les comportements sociaux ?
■ Comment le lien social évolue-t-il ?
■ Qu’est-ce que l’opinion publique ?
■ Comment expliquer le vote ?

Regards croisés :
■ Quelle gestion du risque dans les sociétés contemporaines ?
■ Comment les entreprises sont-elles organisées et gouvernées ?

Quel est le type de travail personnel demandé et quelle intensité ?

Il est recommandé que l’élève consacre cinq jours par semaine (une trentaine de minutes par jour) à revoir ses cours de SES, de rédiger régulièrement des fiches de synthèses, des cartes mentales (schémas d’implications) et un lexique. Ce travail doit être complété par le suivi de l’actualité, la préparation ponctuelle de présentations demandées par le professeur et la réalisation régulière d’exercices d’entraînement aux épreuves du baccalauréat.

Quels débouchés ? 

■ Classes préparatoires aux grandes écoles : économiques et commerciale, lettres et sciences sociales ;
■ Formations universitaires : science économique et gestion, droit et science politique, sociologie, administration économique et sociale (AES), Langues étrangères appliquées (LEA), Instituts d’études politiques (IEP), etc.
■ Écoles spécialisées : écoles de commerce et de management, écoles de communication et de journalisme, écoles dans les domaines de la santé, du social, etc.
■ IUT et BTS, notamment dans les domaines suivants : gestion et management, carrières juridiques et sociales, techniques de commercialisation, logistique, information-communication, etc.

Et sur le local ? 

Il est essentiel de construire un projet d’orientation en fonction des désirs d’intégration professionnelle. Dès lors les attentes de l’enseignement supérieur en termes de contenus disciplinaires et de compétences que ces dernières exigent, sont à considérer de manière prioritaire. Il convient là de rappeler la pluridisciplinarité de « L’Università di Corsica Pasquali Paoli » à Corte qui permet une formation parfaitement adaptée aux désirs d’intégration professionnelle locale. En effet, l’université de Corse s’est engagée tout particulièrement depuis sa création dans le développement socioéconomique de son territoire et offre des enseignements dont la qualité est largement reconnue y compris nationalement dans ces quatre domaines fondamentaux que sont les arts, les lettres, les langues, ainsi que le droit, l’économie mais encore les sciences humaines et sociales ou encore les STAPS, autant de champs auxquels la spécialité SES donne un accès privilégié.

Veuillez considérer à ce propos qu’un enseignement de spécialité existe au lycée Fesch qui a vocation à aider au mieux les élèves désirant s’impliquer de manière active au plan local dans l’ensemble de ces domaines : L’enseignement de spécialité Langue et Culture Corses, dont les qualités d’ordre pédagogique sont régulièrement plébiscitées.